William Blake | Chants d’innocence , ’Chanson pour rire’
2 août 2013



Traduction personnelle des Chants d’innocence
— ici le sommaire des poèmes
— là les carnets de la traduction


Quand les bois verts rient plein d’accents de joie,
Et que le ruisseau ridé suit son cours en riant,
Quand l’air rit aussi de nos joyeux ébats,
Et que la colline rit de tout ce bruit d’éclat,

Quand les prés rient de leur verdure vivante,
Et que les sauterelles rient du spectacle joyeux,
Quand Mary et Susan et Emily
De leur douce bouche ronde chantent : « Ah, ah, hi ! »

Quand les oiseaux pleins de couleurs rient dans l’ombre,
Où notre table couverte de cerises et de noix se dresse,
Viens vivre ici, et être heureux, oui, rejoins moi
Pour chanter le doux refrain du « Ah, ah, hi ! »

 [1]

— Récité par Allen Ginsbgerg
— Enregistré par The Festival Singers of Florida
— Chanté par the Hartland High School’s SSA choir en 2011.
— Et recité par The Wordman


arnaud maïsetti - 2 août 2013

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




[1-Laughing Song

When the green woods laugh with the voice of joy,
And the dimpling stream runs laughing by ;
When the air does laugh with our merry wit,
And the green hill laughs with the noise of it ;

when the meadows laugh with lively green,
And the grasshopper laughs in the merry scene,
When Mary and Susan and Emily
With their sweet round mouths sing "Ha, ha he !"

When the painted birds laugh in the shade,
Where our table with cherries and nuts is spread :
Come live, and be merry, and join with me,
To sing the sweet chorus of "Ha, ha, he !"-.

par le milieu

_Chantier traduction _colline _joie _William Blake