Marseille | prendre de la hauteur
4 août 2015



Et respirer, entre deux années, oh, acharné à les écrire, cette vie qui bat trop lentement la mesure de toute une vie, la ville d’ici ; et alors tant pis pour le ciel, tant pis pour la mer, et tant pis pour ce qui en bas passe et s’en va.












arnaud maïsetti - 4 août 2015

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_ciels _Marseille _photographies _terre _ville