furieuses envies, ou l’oubli
23 mai 2017



La représentation de l’infini et de la plénitude du cosmos est le résultat du mélange poussé à l’extrême de pénible création et de libre méditation sur soi

Kafka, Aphorisme 90

Des phrases entendues dans le jour, en faire peut-être un récit, sans ordre et sans distance : qui dirait le jour et la distance. Des phrases confiées, certaines volées, la plupart entendues (au café, dans la rue, dans les couloirs, salle d’attente, ville qui est la salle d’attente même) par hasard ou fatalité, et qui n’ont pas de destination – en dehors de ce qui n’en aura plus, ces carnets qui n’en sont pas.

Je les dépose ici pour cela : pour l’oubli, et pour la distance, et pour la fatalité.

(doucement) On est communiste par choix et révolutionnaire par nécessité.
(désespérément) J’ai pas de refuge : pas de chez moi
(rageusement) où est votre chef, je veux le voir même si vous n’en avez pas
(plaintivement) pourquoi tu ne descends pas si je suis là
(lentement) je ne sais pas du tout pourquoi

L’après-midi, lecture des textes de Barthes sur le théâtre à la recherche d’un passage que je ne retrouverai jamais : j’en lis d’autres décisifs, que je ne retrouverai jamais plus.

Et tout cela dans le bruit des moustiques, les premiers, les plus terribles, les plus assoiffés.

Le matin, rendez-vous de travail : sur les marches devant l’antenne de droit de la fac (fermée), des types attendent depuis mille ans : ils me demandent du feu, puis des cigarettes, puis de l’argent – je dis non à tout, pensant à l’ordre étrange des demandes, et au désordre désolant des refus.

La nuit, impossible de trouver le sommeil à partir de deux heures : mais deux minutes après, je dormais : une leçon encore ?

Et le soir de nouveau, furieuse envie de relire ce texte de Genet perdu qui parle de ce qui suit après le théâtre, les cimetières qui nous entourent (j’ai oublié le titre aussi) (que faire de tout cet oubli ?) (l’écrire peut-être, mais où ?) (mais quand ?)

— -

arnaud maïsetti - 23 mai 2017

Tweet




arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_Franz Kafka _Jean Genet _Journal | contretemps _solitudes _villes