Une littérature comme « incantatoire » | Théâtralités contemporaines de l’incantation
3 mars 2018


Parution ce printemps 2018 de l’ouvrage Une littérature “comme incantatoire”. Aspects et échos de l’incantation en littérature (XIX-XXIe siècle), aux Presses françaises de l’Université de Toronto, dirigé par Patrick Patrick Theriault – suite à la journée d’études

J’y fais paraître un article sur les enjeux politiques de l’incantation sur quelques scènes contemporaines (Niangouna, Warlikowski, Régy, Le Radeau)



— Présentation sur Erudit

— Lien direct vers l’article

— Article en téléchargement :


Présentation de l’ouvrage :

Le présent volume dérive d’un constat : un idéal incantatoire féconde de part en part la modernité littéraire et continue encore aujourd’hui d’exercer son charme. De fait, le corpus de la littérature moderne et contemporaine offre une variété de créations verbales se désignant comme des incantations ou pouvant de bon droit être désignées comme telles ; et on n’y compte plus les propos d’auteur, les commentaires et les élaborations théoriques qui sollicitent, à des fins d’analyse ou d’analogie, le nom « incantation » et les lexèmes qui y sont apparentés.

Les études ici réunies cherchent à donner un relief plus net à cet idéal incantatoire. C’est dire qu’en faisant saillir les riches ressources d’expressivité et de figuralité de l’incantation, en donnant à voir et à entendre ses multiples aspects et échos, elles espèrent ouvrir de prometteuses pistes de réflexion sur l’engouement marqué pour l’opérativité du langage dont témoigne la littérature des deux derniers siècles.


arnaud maïsetti - 3 mars 2018

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu