La ville écrite | un très très bon retour des choses
15 mars 2019



On a ce qu’on mérite - et si le soir reçoit le matin en retour, si le rêve reçoit le réveil, si le film se termine sur son contraire, et si l’amour sur l’endormissement : on a aussi ce qu’on mérite.

La peine, parfois : la peine trop souvent, la peine qui me fait de la peine, me révolte, m’abat, me soulève.

La fatigue.

Et rarement, la présence, la pure joie d’être là où nos pieds sont. Rarement mais pourtant : pourtant.

C’est un juste retour des choses que cette présence là : celle qui exige d’être présent. C’est un très bon retour des choses : savoir que si tu es là, alors je suis là. Evidence complexe quand on est fait comme je le suis, de toutes ces choses éparses et indistinctes.

Heureusement, on veille pour moi à me le dire jusqu’à l’écrire sur les murs de la ville. J’en suis reconnaissant.


arnaud maïsetti - 15 mars 2019

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_La ville écrite _Marseille, La Pointe Rouge _murs