un rêve #68 | en regard
25 janvier 2010



Un rêve : dans le silence, les pas qui s’approchent : je mesure mentalement la distance qui m’en sépare.

Il fait nuit et je ferme les yeux plus profondément, jusqu’à la douleur. Je voudrais ne rien entendre : les pas dans le silence et le noir de la chambre ne font que s’approcher, encore et encore.

La couverture au-dessus de la tête, le corps serré contre soi, la terreur prend de plus en plus d’épaisseur et finit par m’absorber.

Quand les pas s’arrêtent, c’est à quelques centimètres du lit.

Le cauchemar s’achève à ce moment là : il commence la nuit, et c’est en lui que le matin je m’éveille, le bruit des pas anonymes qui me lancent dans le jour.

arnaud maïsetti - 25 janvier 2010

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_aube _fantastique _rêves et terreurs