La Ville écrite | tous véhicules (allemands)
17 septembre 2011




Serais bien entré, là, demandé, puisqu’ils le proposent, quelques Zweig, Schnitlzer, Musil, Hofmannsthal, R.M. Remarque, Rilke, Kleist, Höderlin, Walser, Leibniz, Bernhard, Trakl, Benjamin, Canetti, Celan, Büchner, Sebald, Fassbinder, Hein, ou Kafka (toujours Kafka). Et puis fouiller un peu aussi, emprunter ces véhicules que je n’ai jamais pris, ou seulement pour passer d’une simple rue à l’autre, Jünger, Fontane, H. Hesse, Lessing, Grass, Jelinek, Handke, Langhof, Winckelmann (non, pas Goethe), Schiller pourquoi pas. J’y pense – beaucoup d’entre eux ne sont que de langue allemande : est-ce que par allemands, ils veulent ici dire seulement : allemands. Décidément, la frontière est une idée que je n’aurai jamais comprise, même là. L’homme a balayé un peu, fini le ménage de sa rue sans un regard sur son panneau ; je suis rentré à pied.


arnaud maïsetti - 17 septembre 2011

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_assaut contre les frontières _La ville écrite _lirécrire _littérature monde _villes