chute des corps en mouvement
15 novembre 2011



longer le soir, sans savoir quel corps approche l’autre, et qui s’évite ; dans ce jeu d’éloignement qui tisse les départs

et la voix de l’homme derrière, comme si j’approchais de Managua.


arnaud maïsetti - 15 novembre 2011

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_d’une langue l’autre _films _la mer, toujours recommencée _nuit _train _visions continues