Maroc | Erg Le Chabby
27 avril 2012


nous voyagerons, nous chasserons dans les déserts, nous dormirons sur les pavés des villes inconnues, sans soins, sans peines.










J’aimai le désert, les vergers brûlés, les boutiques fanées, les boissons tiédies. Je me traînais dans les ruelles puantes et, les yeux fermés, je m’offrais au soleil, dieu de feu.






Du même désert, à la même nuit, toujours mes yeux las se réveillent à l’étoile d’argent, toujours, sans que s’émeuvent les Rois de la vie, les trois mages, le coeur, l’âme, l’esprit.




Allons ! La marche, le fardeau, le désert, l’ennui et la colère.


arnaud maïsetti - 27 avril 2012

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_aura & ailleurs _joie _photographies _routes & chemins