2004 | aurore
Ecuador 1


nouvelle publiée dans la Revue Ecuador (n°1),
sept. 2004


aurore
nf (o-ro-r’)

1° La lueur qui précède, à l’horizon, le lever du soleil.

"Nous eûmes le plaisir, tout le long du chemin, de voir le coucher et l’aurore du soleil en même temps ; il se coucha, ce jour-là, à onze heures, et se leva à deux". [Regnard, Voir en Laponie, p. 264]

2° Jour de la vie.

"Les ravages, l’exil, la mort, l’ignominie, Dès ma première aurore, ont assiégé ma vie". [Voltaire, La méroppe française]

3° Fig. Commencement de certaines choses.

"Ces sectes ne sont qu’une ébauche et comme l’aurore de la réforme". [Bossuet, Histoire des variations des Églises protestantes]

4° Poétiquement, l’orient, les pays situés à l’orient.

"Qu’un vent vienne à souffler du soir ou de l’aurore". [Lamartine, Harmonies poétiques et religieuses]



Les textes

du siècle passé

il y a des couloirs qui s’ouvrent

précisément

jetée dans un fleuve

aurore du crépuscule

j’ai pas voulu dire

et qui tombe

tu quittes ma vie

cela doit être

je suis là

enfin et délivrée

il s’agit maintenant

arnaud maïsetti | carnets