2009 | La Chute des corps
Abadôn


PROFÉRER
(pro-fé-ré.) v. a.

Prononcer à haute et intelligible voix.

La chute des corps est, selon les lois de la physique, ce mouvement que prennent les corps lorsque, abandonnés à eux-mêmes, ils tombent vers la Terre ou à la surface d’un autre corps céleste.
La vitesse de la chute des corps augmente à mesure que se prolonge la durée de cette chute ; elle croît proportionnellement à cette durée, devenant double au bout d’un temps double ; on comprend dès lors que l’intensité du choc d’un corps sur le sol s’accroisse avec la hauteur d’où il est tombé.

Texte écrit pour le collectif Abadôn


Les textes

Ce que nous sommes / Ce que nous voulons

La chute des corps / D’un empire écroulé sous son poids

Chacun sa seconde à soi en propre attribuée à soi rien qu’à soi / Tous pareils dans cette solitude unique

Nous avons cherché si longtemps / Depuis si longtemps cherché les formules

Nous étions devenus / Une part de cette chute

arnaud maïsetti | carnets