2011 | [ Phrases ]


phrases — essais successifs de bougé du réel
Et récurrence de la figure de Rimbaud

(fra-z’) s. f.

1° Assemblage de mots formant un sens complet, distingué de la proposition en ce que la phrase est surtout considérée grammaticalement, et la proposition, logiquement.
Fig. Varier la phrase, ne pas faire exactement la même chose.

- Quand le monde sera réduit en un seul bois noir pour nos quatre yeux étonnés, – en une plage pour deux enfants fidèles, – en une maison musicale pour notre claire sympathie, - je vous trouverai…
A. Rimb., ’Phrases’


Phrases qui viennent, avec ces images et ces impressions tenaces, dans l’état de veille qui suit le réveil, cet état qui n’appartient pas au matin — je noterai ces phrases, avec leurs images, dans leur rythme propre qui n’est pas celui de mon écriture ou ma respiration, comme pour en finir avec elle et continuer le jour, comme si j’en guérissais mal. Jamais pensé les consigner ici jusqu’à une lecture récente, qui dévisage. S’en tenir à une phrase, puisque c’est ainsi que le rêve passe, dans une syntaxe à mes yeux incompréhensible, et que je recueille, retranscris, à laquelle j’assiste.


Les textes

C’est une ville banche et grise

Seul, dans l’agitation historique

Lorsqu’il ouvrit les yeux sur le jour suivant

arnaud maïsetti | carnets