Karl Marx | Ressources radiophoniques
11 novembre 2017


Ici, je regroupe différentes ressources autour de Marx, sa vie et son œuvre surtout – archives audio produites ces dernières années, par ordre chronologique : accès direct dans cet article en cliquant sur les liens


— Les Chemins de la philosophie d’Adèle Van Reeth : Le Capital de Karl Marx, du 9 au 12 octobre 2017 (4 émissions) (France Culture)
— La Fabrique de l’histoire, d’Emmanuel Laurentin : Karl Marx hier et aujourd’hui, du 9 au 12 octobre 2017 (4 émissions) (France Culture)
— Les Chemins de la philosophie, par Géraldine Mosna-Savoye : Marx attaque, du 16 au 19 mai 2016 (4 émissions) (France Culture)
— Les Chemins de la philosophie, par Adèle Van Reeth, Liberté chérie ? 3/4 : Il est libre, Marx, 26 septembre 2012 (France Culture)
— Le Pouvoir imaginaire, par Raphaël Enthoven : Marx, ou comment être à la fois matérialiste et révolutionnaire ?, 02 août 2015 (France Culture)
— Une vie, une œuvre, par Matthieu Garrigou-Lagrange : Marx, l’horizon du monde, 19 mai 2012 (France Culture)
— Les Chemins de la philosophie par Raphaël Enthoven : Karl Marx, du 12 au 16 octobre 2009 (France Culture) [1]
— Apostrophe, par Bernard Pivot : Karl Marx, un siècle après sa mort, 26 août 1983 (extrait)


Les Chemins de la philosophie, par Adèle Van Reeth

Le Capital de Karl Marx (1/4) : La fabrique de la plus-value

Pour introduire cette semaine sur Le Capital de Karl Marx, "le plus redoutable missile qui ait été lancé à la tête des bourgeois" selon son auteur, nous recevons Isabelle Garo qui nous dévoile les secrets de fabrication de la plus-value (survaleur selon les traductions)...

Avec Isabelle Garo, Enseigne la philosophie au lycée Chaptal à Paris, présidente de la GEME (Grande Edition de Marx et d’Engels), auteure


Le Capital de Karl Marx (2/4) Remettre la philosophie sur ses pieds

Si les mots de "dialectique", de "matérialiste historique" ou de "substance automatique" ont toujours été pour vous des formules proches de l’incantation magique, il n’y a aucun hasard là-dedans. Bruno Pinchard nous éclaire.

Bruno Pinchard, professeur et doyen de la Faculté de philosophie de l’Université Jean Moulin Lyon III


Le Capital de Karl Marx (3/4) Le fétichisme de la marchandise

En quoi consiste et que dissimule le fétichisme de la marchandise ? Quel rapport entre Karl Marx et Robinson Crusoé ? Ce matin Florian Nicodème est notre guide sur une île pas si déserte qu’il n’y paraît...

Avec Florian Nicodème, professeur agrégé de philosophie au lycée Jacques Decour de Paris, spécialiste de philosophie allemande et membre de l’équipe de la GEME (Grande Édition Marx et Engels aux Éditions Sociales)


Le Capital de Karl Marx (4/4) Le travail c’est la santé

Comment le travail a-t-il perdu le pouvoir de rendre la société heureuse ? Jean Quétier nous éclaire.

Avec Jean Quétier, doctorant en philosophie à l’université de Strasbourg


La Fabrique de l’Histoire par Emmanuel Laurentin

Karl Marx (1/4) : Le Capital, toujours utile pour penser la question économique et sociale ?

Une nouvelle semaine qui rend hommage à Karl Marx à l’occasion du 150ème anniversaire de la publication du Capital.

Avec l’économiste Thomas Piketty.


Karl Marx (2/4) Karl Marx à Paris 1843-1845

Entre 1843 et 1845 Karl Marx séjourne à Paris avec sa femme Jenny. Aujourd’hui un documentaire sur les traces du jeune Marx dans la capitale française.

Un documentaire d’Emmanuel Laurentin réalisé par Thomas Dutter


Karl Marx (3/4) Les historiens américains et Karl Marx

Ce matin grand entretien avec Jonathan Sperber, historien américain, pour comprendre les influences marxistes chez les historiens américains.

Avec Jonathan Sperber, professeur d’histoire à l’université du Missouri


Karl Marx (4/4) Faire de l’histoire marxiste aujourd’hui

Comment l’histoire marxiste influence les historiens français et quelle place a-t-elle dans leur travail ? C’est la question de l’émission de ce matin.

Avec
— Anne Jollet, rédacteure en chef des Cahiers d’Histoire – Revue d’Histoire crtique et membre du Comité de Vigilance face aux Usages publics de l’Histoire
— Roger Martelli, Historien du communisme, co-directeur de la revue Regards et ancien membre de la direction du Parti communiste français
— Vincent Gay, Sociologue et Historien


Les Chemins de la philosophie, par Géraldine Mosna-Savoye

Marx attaque (1/4) : Misère de la politique (16 mai 2016)

Misère de la politique, misère de l’Etat, comment reprendre la main sur cette activité qui fait la noblesse de l’homme ? Comment Marx nous invite-t-il à faire descendre la politique dans la société ?

Avec Franck Fischbach, professeur de philosophie allemande à l’université de Strasbourg et membre du comité de rédaction de la revue Actuel Marx aux PUF


Marx attaque (2/4) Classe contre classe (17 mai 2016)

« L’histoire de toute société est l’histoire de la lutte des classes »déclare Marx. Après le régime capitaliste, vient le temps du socialisme:tel est le mouvement de l’Histoire. Mais alors, faut-il faire la Révolution, ou la Révolution va-t-elle se faire toute seule ? L’Histoire est-elle déterminée ?

Avec Isabelle Garo, qui Enseigne la philosophie au lycée Chaptal à Paris, présidente de la GEME (Grande Edition de Marx et d’Engels), auteure


Marx attaque (3/4) Magie de la monnaie (18 mai 2016)

L’argent, grand mystificateur sans visage, est la substance même du monde. Sommes-nous alors condamnés au fétichisme des marchandises et de la monnaie ? Aujourd’hui, Bruno Pinchard réveille le chuchotement des billets, de Rabelais à Debord en passant par Shakespeare - et Marx, bien sûr

Avec Bruno Pinchard, professeur à l’Université Jean Moulin Lyon III, chaire de philosophie de la Renaissance et de l’Age classique, président de la Société Dantesque de France


Marx attaque (4/4) Le feu de la critique

Qu’est-ce que cette fameuse méthode critique de Marx ? Quelle doit être sa source, et que prend-elle pour objet ? Pour comprendre comment Marx abat Hegel à coups de fruits, que l’abstraction est à la philosophie ce que la masturbation est à l’amour à deux, rendez-vous ce matin avec Florian Nicodème.

Avec Florian Nicodème, professeur agrégé de philosophie au lycée Jacques Decour de Paris, spécialiste de philosophie allemande et membre de l’équipe de la GEME (Grande Édition Marx et Engels aux Éditions Sociales)


Explication de texte, par Adèle Van Reeth

Extrait d’un texte issu du Capital, de Karl Marx (1867)

Le travail est de prime abord un acte qui se passe entre l’homme et la nature. L’homme y joue lui-même vis à vis de la nature le rôle d’une puissance naturelle. Les forces dont son corps est doué, bras et jambes, tête et mains, il les met en mouvement, afin de s’assimiler des matières en leur donnant une forme utile à sa vie. En même temps qu’il agit par ce mouvement sur la nature extérieure et la modifie, il modifie sa propre nature, et développe les facultés qui y sommeillent. Nous ne nous arrêterons pas à cet état primordial du travail où il n’a pas encore dépouillé son mode purement instinctif. Notre point de départ c’est le travail sous une forme qui appartient exclusivement à l’homme. Une araignée fait des opérations qui ressemblent à celles du tisserand, et l’abeille confond par la structure de ses cellules de cire l’habilité de plus d’un architecte. Mais ce qui distingue dès l’abord le plus mauvais architecte de l’abeille la plus experte, c’est qu’il a construit la cellule dans sa tête avant de la construire dans la ruche. Le résultat auquel le travail aboutit préexiste idéalement dans l’imagination du travailleur. Ce n’est pas qu’il opère seulement un changement de forme dans les matières naturelles ; il y réalise du même coup son propre but dont il a conscience, qui détermine comme loi son mode d’action, et auquel il doit subordonner sa volonté.


Les Chemins de la philosophie, par Adèle Van Reeth

Liberté chérie ? 3/4 : Il est libre, Marx, 26 septembre 2012

c’est aujourd’hui en compagnie d’Aymeric Monville que nous allons réfléchir à l’envers anthropologique de la liberté, l’aliénation, telle qu’elle est décrite et joue un rôle décisif dans les écrits de Karl Marx.
.


Le Pouvoir imaginaire par Raphaël Enthoven

Marx, ou comment être à la fois matérialiste et révolutionnaire ? (02 août 2015)

Si rien n’existe en dehors de la matière, quelle existence peuvent avoir les valeurs communistes ? Lutter, renverser les dominations, agir en commun dans l’histoire, au nom d’un monde qui n’existe pas, n’est-ce pas la dernière des illusions idéologiques ? Traditionnellement, le matérialisme est une doctrine qui dissipe ce genre de fantasmes : la supériorité de l’âme sur le corps, de la fin sur les moyens, de la pensée sur l’activité. Il faut donc comprendre comment, à partir des conditions et moyens matériels de vie, Marx entend dégager une fin politique que l’homme doit réaliser dans l’histoire.

Enregistrée au Théâtre de l’Odéon le samedi 30 mai 2015

Avec Florian Nicodème


Une vie, une oeuvre, par Matthieu Garrigou-Lagrange | Marx, l’horizon du monde (19/05/2012)

Avec :


— Isabelle Garo , philosophe, professeur au lycée Chaptal (Paris), présidente de la GEME (Grande édition des œuvres de Marx et d’Engels en français)
— Jean-Pierre Lefebvre , germaniste et traducteur, professeur de littérature allemande à l’ENS Ulm, traducteur du livre 1 du Capital (PUF) et producteur avec Yves Duroux d’un Atelier de Création radiophonique en 1983 « Marx, dernier voyage, dernier retour » (France Culture)
— Jacques Bidet , philosophe, professeur émérite à l’Université Paris-Ouest, directeur honoraire d’Actuel Marx , président du Congrès Marx International
— Frédéric Monferrand , doctorant à l’Université Paris-Ouest, prépare une thèse sur Marx sous la direction de S. Haber.
— Pierre Dardot , philosophe, et Christian Laval, sociologue, auteurs de Marx, prénom : Karl (Gallimard, mars 2012)
— Ainsi que des lectures de la correspondance de Marx (Ivan Cori et Lucile Commeaux)


Les Chemins de la philosophie par Raphaël Enthoven

Marx 1/5 : rencontre avec Karl Marx, 12 octobre 2009

Avec André Tosel, professeur émérite de l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, spécialiste de Marx


Marx 2/5 : L’Idéologie allemande, 13 octobre 2009

« La production des idées, des représentations et de la conscience est d’abord directement et intimement mêlée à l’activité matérielle et au commerce matériel des hommes, elle est le langage de la vie réelle. »

Avec Isabelle Garo


Marx 3/5 : les premiers écrits, 14 octobre 2009

« C’est un phénomène qui m’a fait une impression énorme (...) Dr Marx (...) est encore un très jeune homme de 24 ans tout au plus. Il portera à la religion et à la philosophie médiévale leur coup de grâce. Il allie le plus profond sérieux philosophique avec l’esprit le plus mordant." Moses Hess

Avec Jean-François Kervégan, Tristan Vigliano


Marx 4/5 : Le Capital, 15 octobre 2009

"Le capital est du travail mort, qui, tel un vampire, ne s’anime qu’en suçant du travail vivant, et qui est d’autant plus vivant qu’il en suce davantage."

Avec Gérard Duménil, Mathieu Rémi


Marx 5/5 : Marx et la crise, 16/10/2009

« La production du capitalisme engendre, avec l’inexorabilité d’une loi de la nature, sa propre négation. » 

Avec Lucien Sève, Perrine Simon-Nahum


Apostrophe, par Bernard Pivot

Marx cent ans après sa mort, 1983

(à visionner sur le site de l’INA)

Avec Georges Labica, Jean-Maximilien Rubel, Claude Mazauric, Jean-Pierre Lefebvre

La vidéo ne propose gratuitement qu’un extrait…


arnaud maïsetti - 11 novembre 2017

Tweet




arnaud maïsetti | carnets




[1le son semble désormais indisponible, en attente du rétablissement du podcast par France Culture…

par le milieu