Aube | L’Arsenal n°5
29 mars 2011



La Revue L’Arsenal, dirigée par l’écrivain Lionel-Edouard Martin, publie son cinquième numéro — elle accueille un texte que j’ai écrit ces derniers mois, le début d’un récit tout entier consacré à quelques heures, croisant certaines silhouettes, dans le hasard d’une certaine ville.

Essai de prose — narration à l’échelle de la phrase : je ne reviens pas sur ce projet, encore en cours, mais laissé de côté ces derniers mois pour la rédaction d’un autre texte. Je ne suis pas maître de ces projets.

Le texte Aube, dont Lionel-Edouard Martin m’a fait l’amitié — et une nouvelle fois : merci à lui — de recueillir les tous premiers chapitres ne connaîtra peut-être que cette aube. Il y a des commencements qui se trahissent dans leur achèvement, des fins qu’on réalise mal de les avoir accomplies : j’aurais voulu un matin qui n’aurait pas d’autres heures que celles qui l’a vu naître. Le miracle de cette revue, de cette proposition, serait celui-là ?

La revue L’Arsenal, d’exigence et de proposition formelle comme toujours, accueille ce semestre les poèmes de Marcel Migozzi et de
Denis Montebello ; les récits de Georges Bonnet, Fabrice Pataut, Pierre Vinclair et Catherine Ysmal ; une traduction de Alessandro Ceni par Valérie Brantôme
ainsi qu’un entretien de Pierre Troullier autour de la traduction de Lucain.


— Plus d’informations :
- sur le site de la Revue
- sur la page Facebook de la Revue
— L’ouvrage est disponible de-ci, et de-là.


arnaud maïsetti - 29 mars 2011

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_aube _désir demeuré désir _écrire _écriture du récit _Lionel-Edouard Martin _Paris _Publications _villes