possibilités du théâtre
22 janvier 2010




Sans un élément
de cruauté
à la base
de tout spectacle,
le théâtre
n’est pas
possible.

Antonin Artaud


Travées vides, rangées renversées au passage du regard, plateau abandonné à la pesanteur, poursuites traînées sur un bord du décor arbitraire, sans relief, accessoires éparpillés, costumes déchirés, d’une autre époque, d’un autre rôle pour une autre pièce.

Ma mémoire ressemble à un projet flamboyant et comme laissé en l’état.

Je passe devant lui sans rien toucher de peur qu’en déplaçant un objet tout ne s’effondre.

Mes souvenirs restent inachevées et au-devant de moi, mon corps lancé ne trouve rien d’autre que des rues pleines de corps comme moi lancés au-devant d’eux.

Quand j’essaie de me souvenir, je ne retire que des plans et des esquisses : un théâtre vide avant la représentation d’une pièce qui ne sera jamais jouée.

arnaud maïsetti - 22 janvier 2010

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_Journal | contretemps _solitudes _théâtre